La maison d'Agnès et Greg

07 novembre 2009

Banchage de murs chaux chanvre

Avec Titi et Boris, nous avons réalisé deux magnifiques murs en chaux chanvre qui ferment la serre du haut. Logiquement réalisés en BTC, ces deux murs sont devenus plus légers et plus faciles à réaliser notamment à l'étage. J'ai donc opté pour une solution tout aussi efficace mais plus rapide. La BTC sera conservée pour apporter de l'inertie autour du poêle, qui fonctionne bien, merci!

P1040139

Alors comment on fait un mur en chaux chanvre. Bah c'est pas compliqué : chaux, chanvre, jusque là vous suivez, et de l'eau...de la cuve à eau bien sûr!

Les proportions :
- 1/2 sac de 35kg de chaux hydraulique (on l'a fait avec de l'aérienne, çà marche mais il faut d'abord la faire tremper et malaxer dans de l'eau à part)
- 4 seaux de 10l de chanvre (seaux noirs de maçons)
- 4 seaux de 10l d'eau

C'est comme à la cuisine. Faire gonfler la chaux dans un récipient à part si vous avez des pbs de grumeaux dans la bétonnière. Aidez-vous d'un malaxeur ou d'un embout à malaxé fixer sur votre perceuse à fil pour venir à bout des grumeaux. Mettez d'abord le mélange de chaux/eau puis ajoutez le chanvre seaux par seaux en laissant bien le chanvre s'enrober de chaux. Dès la formation de boulettes, ajoutez un peu d'eau. Vous devez obtenir une texture humide, sans boulettes (difficiles à tasser et rendu pas terrible).

P1040145

Vous aurez préalablement préparé votre cloison banchée, c'est-à-dire avec un coffrage de bois ou de dalles de plancher OSB 15mm, ainsi que des outils pour tasser (un T en bois suffit). Si votre cloison est en bois vous l'aurez pointée régulièrement de manière à ce que le mélange accroche dessus car ce genre de mélange ne se solidarise pas avec le bois. Pour éviter justement d'avoir trop de jour avec les montants quand cela sèche et donc des trous à reboucher, je vous conseille de noyer dans votre banchage un côté des montants bois. Prévoyez aussi de la sciure pour mettre au pied de la cloison, de chaque côté!

En terme de sécurité, soyez vigilants avec l'utilisation de la chaux car c'est très irritant. Utilisez des gants systématiquement pour la manipuler. Le mieux est de scotcher les gants pour éviter que l'eau ne rentre dedans. Evitez de rentrer dans votre maison ou toucher les portes, les plans de travail de cuisine etc... car çà attaque tout!! Croyez-nous, on avait pris des précautions mais ce n'était pas encore assez.

Ensuite, comme les shadocks, vous tassez, tassez. Alors si vous voulez qqch de lisse tassez dur une préparation plutôt liquide. Sur ce genre de support, les enduits seront plus difficiles à faire tenir et si vous voulez en faire il faudra gratter le mur pour lui redonner une accroche. Si vous voulez qqch de brut avec des imperfections pour le style ou la pose d'un enduit, faire une préparation plus sèche, sous forme de boulettes ou tassez moins. Vous n'êtes pas obligez de porter une combinaison Brittany Ferries avec bande réfléchissante. Oui on t'a vue Titi!!

P1040155

Laissez prendre 24h avant d'enlever en faisant glisser vers les hauts les banches pour éviter d'arracher des morceaux de mur (cela peut arriver à ce qu'il parait). Avec une truelle fine, venez séparer le mélange du bois sur une petite profondeur, sinon le mur, en séchant, va se rétracter et à ces endroits une partie risque de rester accrochée, sèche et créer des fissures pas très belles et pénibles à rattraper.

P1040168 P1040170

Laissez sécher pendant plusieurs semaines suivant la saison où vous êtes, le mur va se rétracter et c'est normal car il est gorgé d'eau. Une fois sec, seulement, vous reviendrez reboucher les écarts avec une nouvelle préparation.

Pour ma part, étant donné que c'est dans une serre bioclimatique, à but de chauffage, j'ai ajouté des trappes hautes et basses sur chaque mur de manière à créer un effet de convection.

Merci encore à Tit Boris et Iroise qui sont venus nous aider pour ce chantier de deux jours.

Posté par NESGREG à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 mai 2009

En MAI, fait ce qu'il te plaît! #3

8 Mai : Victoire des Alliés contre le Nazisme, capitulation - et non pas armistice- des nazis, un jour férié où on ne doit pas tondre, entrer dans les magasins faire ses courses, un jour où on oublie parfois qu'il fût un soulagement pour beaucoup. Pas la fin de la guerre, des privations et de l'inquiétude mais la fin d'une période.

C'est donc durant ce week-end de trois jours que nous avons continué la progression de l'aménagement de l'étage. Du litonnage principalement, pose de bande résiliente sur le litonnage,... mais aussi une journée "appros" comme je les aime.

Une journée de speed le samedi : départ 8h30 de la maison  pour louer le camion Super W (c'est pour pas faire de pub), trajet vers Bouaye chez Elyan, Bio Construction Matériaux (route de Nantes) pour rapatrier plus d'une tonne de ouate de cellulose et la dernière palette de BTC. Deux trajets plus tard, je reviens vers 14h30 pour tout décharger et passer le relais, à Yves qui doit prendre son tour avec le camion. Un déchargement à toute vitesse avec Gabin qui nous aide brique par brique, ainsi qu'à tirer les ballots  de 12.5kg de ouate pour les jeter par terre. Un p'tit costaud celui-là! Aider Papa et Maman, c'est un vrai jeu pour lui, il n'était pas peu fier le p'tit Gabino! Merci à Yves, qui nous a aidé aussi dans le branle-bas de combat.

P1020129 P1020131 P1020130

Posté par NESGREG à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2009

En MAI, fait ce qu'il te plaît! #2

On a quand même une vie à côté des travaux. Et puis après avoir bien exploité nos enfants, il faut bien qu'on s'occupe d'eux quand même. On est pas sans cœur! Allez quelques souvenirs d'un week-end venteux comme un buggyman, qui laisse son buggy traîner à la poussière, les aime.
P1000987 P1000991 P1000990 P1000998 P1000999 P1020007
Les boutons d'or adorent notre pelouse et on leur rend bien, on aime cette moquette jaune et verte aux couleurs des Canaris. D'ailleurs, je pense que Nantes devrait en faire pousser sur la pelouse du stade de la Beaujoire, cela donnerait du baume au cœur des joueurs lorsqu'ils perdent leur match. Dans la maison Paille, çà nous donne du baume au coeur pour faire des roulades dans l'herbe!
P1020010 P1020011 P1020012 P1020017

Posté par NESGREG à 20:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 mai 2009

En MAI, fait ce qu'il te plaît! #1

Selon l'adage en vigueur et bien actuel, je devrais le justifier aisément par un temps, parfois pluvieux, certes! mais tout de même agréable et permettant de se livrer aux joies du buggy (pas celui avec un moteur!), du vélo, du jardinage, de la sieste dans un hamac...bref toute une volée de loisirs bien mérités après de longues semaines (surtout en ce moment me direz-vous!!!)

Voilà, c'est ce que je ferai dans un an certainement mais pour le moment les longs week-end de Mai viennent en rattrapage des jours que je n'ai pas pu prendre ces derniers mois, longuement et patiemment économisés. Entre surcharge de travail dans la semaine puis maintenant risque majeur de chômage, finalement, lorsque j'aurai du temps, je n'aurai plus rien à faire dans la maison! Si c'est pas un comble çà!

1er Mai : Fête du Travail dans la maison Paille, tout le monde s'y met même les petits. On commence par défaire le début de cloison en terre-paille débuté l'été dernier et que réellement nous n'aurons pas le temps de finir. Il faut donc s'en défaire et ce n'est pas une mince affaire : à coup demarteau et de tournevis on défait couche par couche cet agglomérat. C'est du solide!

P1000980 P1000982

Ensuite on attaque le film en rebouchant les jonctions au scotch, avec les enfants "dans les pattes", c'est pas génial mais on a réussi à leur aménager un coin pour jouer en haut lorsqu'on ne fait pas de poussière et de bruit.
P1000983 P1000985
Pas de grande révolution donc à l'étage, voici un petit tour d'horizon pour voir l'évolution ensuite des cloisons qui vont venir rapidement. Alors décidement vous ne voyez pas le changement : litonnage, contre-litonnage sur les murs et le plafond (1ère photo). Bah oui cela ne se voit pas et pourtant si vous observez la seconde photos vous pouvez constater que cette partie n'est pas encore faite. Ces liteaux vont accueillir, après isolation, le placo.
P1020020 P1020021 P1020022
Et en finde week-end, les enfants couchés, on monte une dernière fois là-haut pour discuter de ce qui nous reste à faire, que je dise qu'on a bien avancé et qu'<Agnès me rétorque que çà ne va pas aussi vite qu'elle le souhaiterai mais que, bon, il est vrai "on a avancé".
P1020023

Posté par NESGREG à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2009

Les enduits de finition

Tout est dans lé désordre! alors attaquons les enduits de finition que nous avons réalisé pendant les vacances de Pâques avec Christelle de Botmobil et Anne-Lise alias "Kill Bill". On a retrouvé l'équipe de cet été pour partie avec en plus Nico. Et nous avons eu la participation de Super Didier, Rémi et Alexis, les deux stagiaires de cette année pour Christelle.

Moins de préparation pour ce chantier en comité restreint et surtout à la maison dans des conditions plus aisées notamment pour l'intendance. Première mission pour Greg : terminer ses murs de la serre en BTC (brique de terre crue), une mission commencée plusieurs jours précédemment. Il m'aura encore fallu une journée et demie pour en arriver à bout. Pour l'anecdote, j'ai utilisé de la couche de corps de l'été dernier qui était encore trop humide d'ailleurs, c'est génial ce truc, sauf que çà pue la m... au bout d'un mois de fermentation, faut juste le savoir. Une fois prévenu, ...non, on ne s'y fait pas.
P1000768 P1000767 P1000772 P1000794

Pendant ce temps nos compagnons d'infortune préparaient les enduits, ce qui passe par une phase de tamisage du sable en plusieurs granulométrie. L'explication est simple : l'argile étant formée de paillette, il faut combler les espaces vides dans cette structure et le sable avec ses grains ronds remplie cette fonction. Pour que cela plus efficace et que tous les "trous" soient bouchés plusieurs taille de grains sont nécessaires. Hé ouais! On dirait pas qu'en tamisant du sable on apprend autant de choses! Là c'est Rémi en action.
P1000775 P1000774

A l'extérieur, il faut reprendre les bonnes habitudes du malaxeur pour mettre l'argile à l'état de crème et ensuite tamiser cette crème pour extraire des boulettes de terre qui pourrait se retrouver en surface d'enduit et faire des pâtés, pas jolis du tout. Alors je mets une grosse bousée de barbotine et je tape, tape, tape le tamis sur la poubelle...
P1000778 P1000790 P1000791 P1000792

Dans la cuisine, on prépare, non pas le manger du midi, mais de la colle de farine qui sera inclus dans l'enduit terre. Une petite recette que tout le monde peut faire chez soi pour remplacer la colle à tapisserie pour ses meubles en cartons ou bien le collage d'affiches, le soir entre potes dans les rues de Ste Luce. Par exemple.
P1000782 P1000781 P1000783 P1000784

Une fois que tout est prêt on procède aux mélanges pour faire ...
- un enduit terre avec paillettes de chanvre + argile blanche pour éclaircir qui ira dans le salon et à l'étage côté chambre et sur les murs intérieurs de la serre en BTC
- un enduit à la chaux blanche, plus solide, qui sera appliqué dans la montée d'escalier pour résister aux passages de cartables et descentes endiablées de toute la fratrie
- un enduit chaux/terre, dans les tons beige qui ira sur le mur BTC intérieur
- un enduit terre naturelle de la carrière de Paulx qui ira dans les toilettes sèches, je voulais garder cet endroit le plus "nature" possible.

La préparation des murs est la prochaine étape. Il faut saturer d'eau la couche de corps, comme sur un mur maçonné, de manière à éviter que le mur ne pompe toute l'humidité de l'enduit. Ensuite il faut commencer l'application.

Et là pas de temps à perdre. Toujours commencer par le haut. Avancer en bande pour éviter les raccords. Toujours ramener la matière vers celle déjà sur le mur. Ne pas passer plus de trois fois....tous ces conseils me reviennent d'un coup à l'esprit! beaucoup de concentration, d'application. Et puis le geste vient, s'approche parfois de la perfection mais s'en éloigne rapidement, en ayant eu à peine le temps de comprendre comment il était construit. Alors on recommence et certains apprennent plus vite que d'autres et un certain Didier restitue immédiatement le geste technique. Donc chacun à sa mesure nous avons réalisé les murs intérieurs. Florilèges de photos, c'est parti!

P1000808 P1000787 P1000788 P1000796 P1000797 P1000811 P1000819 P1000822 P1000828 P1000835 P1000838 P1000840 P1000841 P1000848

Vous avez vu la fine équipe et les deux tourtreaux faire le mur de leur "nid d'amour". Cela donne un aperçu de la finition, le tout sur 4 jours.

Posté par NESGREG à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Campagnes de pub camping car - saison 2 + piscine

On y a encore eu droit cette année : le camping-car c'est beau, c'est bien, c'est écolo, c'est... enfin bref, le "cc", l'idée fausse de liberté à un prix pas abordable et pas écolo du tout!

Alors je fais la contre-pub de ce produit : consommation de gasoil élevée, problèmes de stationnement chronique, un parcage dans des parking à "cc" qui se ressemble tous, dites-moi où est l'esprit de liberté qui animait les premiers utilisateurs de camionnettes aménagées??

Ensuite il y a en même temps la campagne de pub sur les piscines. Alors elles sont pas mal celle-là aussi. Si seulement ils proposait les piscines écolos avec filtrage par plantes aquatiques. Mais non on reste avec la bonne vieille piscine qui est source plus value, le saviez-vous? Et en plus çà te fais économiser ton abonnement à la salle de gym du coin parce que tu fais de l'aquagym chez toi, comme une grande!

Bon alors, en 2009, si vous avez tout compris, achetez un camping-car écolo et investissez dans une valeur sûre, je cite la piscine.

Moi, cet été, je prends ma tente et je cherche un plan d'eau ou la mer pour tremper mes petit pieds!

Posté par NESGREG à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2009

Autocritique sur le changement de nos habitudes

Parce que je suis parfois un "donneur de leçon", c'est pour cette raison que parfois il faut m'en donner, et de belles! Oui, ne soyons pas hypocrites, nous ne sommes pas des saints et des écolos dans l'âme. D'ailleurs je ne me revendique pas écolo. Lorsque je compare mes maigres efforts à d'autres qui choisissent des modes de vie alternatifs, "extrêmes" diront certains, je ne me sens qu'au début d'une longue route de déconditionnement.

L'exemple est simple, basique et complètement bête de ma part mais pourtant je le faisais jusqu'à il y a peu de temps : le café au boulot. Certains de mes collègues le font à la cafetière, ce que je faisais avant d'ailleurs et puis, pour qui pour quoi, je me suis mis à la machine à café avec gobelet. Alors maintenant j'arrête de jeter un gobelet en plastique chaque jour et je passe à la cafetière.

Eteindre les lumières au boulot : vous n'imaginez pas (mais si vous le savez!), le nombre de bureaux, de PC, écran LCD, salles de réunion qui restent allumés alors que personne ne s'y trouve. Quel gaspi! Alors, un petit détour pour éteindre dans le couloir à 10h du matin, éteindre dans le bureau de votre collègue en passant si vous savez qu'elle est partie en réunion, éteindre son écran lcd lorsqu'on part en réunion ou le midi....et les toilettes!!! Je crois qu'en grande majorité les gens laissent allumer la lumière chez eux en partant le matin, si, si!! Bah sinon pourquoi le feraient-ils au boulot? Dites-le moi!?

Les yaourts : à la mode en ce moment la yaourtière pour être tendance et surtout n'oublie pas la machine à pain. Là aussi, nous n'avons pas franchi le pas, déjà essayé mais pas encore convaincus. pourtant 4 pots en plastique et un emballage carton en moins çà compte. Conso d'électricité en plus...

La consommation de viande : voilà un gros consommateur d'eau JBA! Si tu veux économiser de l'eau sans toilettes sèches il faudrait consommer moins de viande ou plus du tout. Là aussi, c'est dur de changer les habitudes.

La voiture : alors là sujet sensible. "C'est pas facile!" " Le covoiturage c'est bien mais c'est contraignant...", pas mal d'arguements contre, des alternatives difficiles à trouver entre le vélo électrique, le GPL, la marche, le stop...bref, je ne suis pas prêt à laisser tomber cet objet tant que je n'aurais pas une solution de rechange viable.

Voilà quelques petites pensées sur des actions au quotidien pour changer nos comportements. Ce sont des choix, faciles parfois, compliqués pour d'autres mais il faut avant tout nous questionner.

N'hésitez pas à me faire de vos questionnement et de vos propositions de petits gestes plus respectueux de l'environnement.

Posté par NESGREG à 21:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 mars 2009

Vivement les enduits terre!

Dernière étape de notre chantier paille avant de refermer cette page magique et finaliser la déco du rdc (il y a encore des peintures à faire rassurez-vous!), nous allons attaquer du 6 au 10 avril prochain les enduits terre du mur paille.

Je viens de boucler ce soir la composition de l'équipe. Peu de place et plus de demandes que de places, j'ai donc du faire des malheureux et un heureux supplémentaire. L'équipe sera donc composée de deux anciens de cet été, j'ai nommé le duo de choc de l'étage, le couple mythique, celui du persuadeur et de la persuasion : Nico et Anne-Lise alias "Kill Bill". Je l'ai appelé comme çà parce qu'Anne-Lise, c'est une fille géniale, pas très grande, pas très costaud mais quand elle prend le persuadeur entre ses mains, je n'aimerai pas être une botte de paille!!!

Sinon le chantier sera logiquement manager par Mme "Hop hop!", c'est-à-dire Christelle. Agnès sera dispo car Chantal peut garder Gabin et Pauline. Merci Chantal!!! Et nous serons accompagnés par Didier, qui a construit ses murs en paille de toute sa maison.

Voilà pour la fine équipe. Quand à moi, j'ai à terminer d'ici le 6 au moins les murs de la serre du bas de manière à ce que les enduit soient aussi faits sur cette partie et que Papy et Nonna puisse profiter enfin d'un bon café assis au chaud.

Allez bises les bonzes!

Posté par NESGREG à 20:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 mars 2009

Effet de serre

Depuis fin Janvier que nous sommes dans la maison, nous avons eu droit à pas mal de journées ensoleillées, plutôt froides en majorité. Alors c'est le moment de faire un petit bilan.

Donc en Février, je me suis fait une sieste (pas eu le temps autrement!) torse nu allongé dans la chilienne (Salut célyne!), il faisait moins de 5° dehors et pas de feu dans la maison. Pas mal, non? Ensuite, on est monté dans la journée jusque vers 20h30/21h à 23/24° en température ambiante dans la maison et un maximum de 35° au soleil dans la serre (lundi 16 Mars). Je vous l'accorde c'est trop chaud presque désagréable. Il faut donc essayer de stocker cette chaleur au maximum pour se permettre d'aérer et faire perdurer cette température au maximum : c'est l'INERTIE.

Pour créer de l'inertie, il faut utiliser dans la serre un matériau qui capte la chaleur au maximum. Cela peut être du béton, de la terre, de la pierre, de l'eau. Nous avons choisi la BTC ou brique de terre crue. Au départ nous avions les faire mais le temps étant une denrée rare nous les avons achetées toutes faites (oui çà se produit!). La BTC a pour particularité, j'en ai déjà parlé, de créer de l'inertie mais aussi de réguler le taux d'humidité dans la maison. L'hygrométrie est ainsi "régulée" : trop humide elle absorbe, trop sec, elle rejette.

Dans l'idéal, il faudrait même faire un mur capteur, c'est-à-dire un mur à 5/10 cm derrière un vitrage orienté plein sud. En l'occurrence pour diverses raison, nous avons décidé de faire la serre et en plus de ne pas le mettre plein sud, cause esthétique et pratique de la position de la baie vitrée qui donne dedans. Hormis ces écarts à la règle, le mur est tout de même ensoleillé dans l'après-midi, notamment en sud ouest où çà chauffe pas mal. Démonstration en image avec rétro de mon Papa qui a commencé le mur.

P1000334 P1000332 P1000575 P1000577 P1000583

La recette pour faire tenir tout çà est simple. Après quelques tâtonnements, voici le résultat : 1/3 de terre argileuse type carrière de Paulx (44), 2/3 de sable tamisé + 1/2 à 2 mesures utilisées pour l'argile et la sable de ciment. Obligé car les essais que Papa a fait ne sont pas concluant : 1. argile seul, 2. argile+sable, 3.BTC mouillée sur BTC mouillée sans mortier.

La preuve par l'image, dimanche soir dernier (dernière photos ci-dessus) vers 18h38 il faisait...enfin lisez-vous même, avec un maxi de 32° dans la journée, mini de 15° la nuit d'avant, tout çà chauffage dans le rez de chaussée.

P1000585

Bon allez, je vous laisse, j'ai ma pinacolada qui m'attend dans la serre! Elle est où la vahinée??? ;-)

Posté par NESGREG à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2009

Pourquoi installer des toilettes sèches lorsqu'on récupère l'eau de pluie ou bien que l'on a l'eau gratuite d'un puits???

Merci JBA de ton commentaire qui est une question récurrente dans les discussions sur le sujet. Hé oui! Comment cela se justifie t-il? Bon le dimensionnement de la cuve à eau est peut-être à revoir, quid de l'été pour certains arrosages, même si je sais il ne faut pas en abuser.

Sinon pourquoi ne pas utiliser l'eau gratuite de pluie ou mon puits pour mes toilettes? Après tout cela me fait faire des économies comme les toilettes sèches, avec moins d'embêtement, je suis d'accord. Le geste et la logique ne sont pas les mêmes. Je m'explique. Ton raisonnement est basé sur la logique de nos pays industrialisés où l'on a amené l'eau courante dans nos maisons durant le siècle dernier et nous faire consommer (car c'est devenu un produit de consommation!) des hectolitres d'eau. L'eau est donc facile d'accès, elle n'a de valeur que celle de sa distribution et de son traitement, elle est inépuisable.

A ce raisonnement, il faut aujourd'hui opposer la raréfaction de l'eau douce et le fait que les dérèglements climatiques ne nous mettent pas à l'abri de l'épuisement ou, soyons optimistes, la raréfaction de cette ressources. L'eau doit avant tout retourner en terre pour alimenter les nappes phréatiques. Ensuite prélevons ce dont nous avons besoin de manière raisonnée et les toilettes ne sont pas aujourd'hui un besoin "raisonné". Je le répète c'est encore 1/3 de notre consommation d'eau dans un foyer.

Les toilettes sèches permette de sauvegarder cette ressource.

La seconde logique des toilettes sèches est le compostage, avec maintes précautions évidement. Il s'agit de redonner à la terre ce qu'elle nous a donné. Sans tomber dans le culte de dame Nature, il est bien question d'enrichir les sols avec de l'humus, chose qui se produit de moins en moins dans lotissements par exemple.

Qui a un compost? Le truc simple, avec les déchets végétaux de tous les jours. Ce serait un sondage intéressant à faire. Il y a de plus en plus de personnes mais ce n'est pas un réflexe.

La troisième logique est le traitement de l'eau et sa marchandisation : toute l'eau envoyée dans les canalisations doit être traitée dans une station d'épuration qui fonctionne bien souvent avec des énergies fossiles. Sauf qu'en faisant nos petits besoins, on ne rend plus vraiment compte des réactions en chaîne, alors si on peut limiter nos émissions de CO2 en plus, c'est vraiment pas mal.

Bref, les toilettes sèches ne sont pas un élément à prendre de manière isolée. Ils entrent dans une logique de renouvellement, d'enrichissement de la terre et de préservation d'une ressource fragile. Économiser l'eau de son puits est un acte de préservation par exemple. Mais dans notre monde marchand, la gratuité est souvent synonyme de gabegie : "J'en profite je ne paye pas!".

Au contraire c'est au centuple que nous le paieront, tous!

Pour aller plus loin,
je vous conseille d'écouter la dernière émission de "Rue de entrepreneurs", téléchargeable sur le site de France Inter et qui aborde le thème de l'eau comme l'Or bleu, cliquez ici

Ensuite pour éviter de balancer trop d'eau en appuyant sur la gâchette des toilettes, mettez une brique dans le réservoir, cela diminuera le volume d'eau disponible et donc envoyé vers la station d'épuration.

Posté par NESGREG à 21:39 - - Commentaires [9] - Permalien [#]